Shark Finning

Shark Finning

Jamais la pêche aux requins ne s’était ainsi transformée en une telle extermination massive. Elle permet de rapporter beaucoup d’argent aux pêcheurs locaux des pays pauvres par rapport aux autres espèces de poisson ; ces derniers se tournent donc naturellement vers cette activité. Une vingtaine de pays contribue actuellement à 80% des prises mondiales qui s’élèvent à ce chiffre incroyable de 100 millions de requins tués chaque année dans le monde. Parmi eux, l’Indonésie, Taiwan, l’Inde, le Pakistan, le Yémen, la Somalie, l’Équateur, le Sénégal, l’Espagne etc.

452090-shark-finscarte_finning-copiegrand-blanc-finn

La technique de cette pêche très souvent illégale est le Shark Finning. Pratique qui consiste à hisser sur les bateaux les requins appâtés, afin de leur trancher les nageoires alors qu’ils sont toujours vivants. Les animaux sont ensuite rejetés par-dessus bord, où incapables de nager, ils coulent vers le fond et meurent d’asphyxie.

Cette hécatombe est due à la pêche intensive pratiquée à l’aide de longues palangres ou de filets dérivants, mais les pêcheurs sportifs y participent également. La pratique la plus meurtrière reste sans conteste la pêche à la palangre. Cette technique utilise une longue ligne, qui peut aller de 1,5 jusqu’à 100 km. Elle est maintenue par des flotteurs distants d’environ 300m. Une seconde ligne y est fixée, elle est immergée jusqu’à une profondeur d’environ 5m. A son extrémité, un gros hameçon est garni d’un appât. Cette pratique, destinée principalement à la pêche au requin, génère un énorme gaspillage car de nombreuses autres espèces se prennent à ces pièges. Ainsi, des espadons, des marlins, des thons, des dauphins, des tortues et même des albatros, paient un lourd tribut à cette pêche qui ne respecte rien.

palangreREQ.0214.tifREQ.0211.tif

<< REQUINS EN DANGER     /     INDUSTRIE >>

Les commentaires sont fermés