Requin peau bleue

cadre-requin-bleu

Description

Ce requin est caractérisé par sa forme très effilée et par la teinte bleue de la partie supérieure de son corps. Le requin bleu possède un long museau effilé, de grands yeux et un corps fuselé muni de deux longues nageoires pectorales, d’une nageoire caudale au lobe supérieur très allongé, et de deux ailerons dorsaux de petite taille. L’épiderme est bleuté sur la partie supérieure. La zone ventrale est blanche.

 peaibleu3img_3671peaubleu1peaubleu2

repartition-copie_0

Habitat

De 350 mètres de profondeur à la surface, le requin bleu habite tous les océans et mers du monde dans des latitudes comprises entre 66° Nord à 55° Sud. Ce requin est pélagique mais peut occasionnellement rester à proximité de la ceinture continentale. De jeunes requins bleus sont parfois observés près des côtes. Il préfère les eaux entre 7 °C et 16 °C mais supporte bien les eaux légèrement au-dessus de 20 °C. C’est l’espèce de requin la plus répandue car il fréquente tous les milieux marins à l’exception des zones polaires. Il est abondant dans l’océan Atlantique et même en Méditerranée.

Alimentation

C’est un prédateur extrêmement agile qui peut passer de l’obscurité des profondeurs à la surface en quelques secondes. Son alimentation est très variée : calmars, poissons, petits requins, crustacés et plus exceptionnellement oiseaux et cadavres de mammifères marins. Il se fait également charognard à l’occasion. Il suit les bateaux à l’affût des déchets jetés par-dessus bord.

Rencontre avec l’Homme

Très curieux, le requin bleu s’approche facilement des plongeurs. La prudence est de règle sous stimulation alimentaire.

Le plus grand danger qui menace le requin bleu est la pêche malgré le peu d’intérêt de sa chair. Il est convoité pour ses ailerons et présente un intérêt touristique pour la pêche sportive. Il est également victime des filets dérivants. Les captures non déclarées et sa large distribution ne permettent pas d’établir de véritables comptages. Il est déclaré « quasi-menacé» par l’UICN.

<< FICHES REQUINS     /     REQUIN POINTES BLANCHES >>

Les commentaires sont fermés