Requin océanique

fiche-cadre-longi

Description

C’est un requin très facile à reconnaître avec sa forme à la fois fusiforme et massive. Il possède de très grandes nageoires pectorales et une première nageoire dorsale très haute. L’extrémité de ces trois nageoires sont arrondies et de couleur blanc nacré. Son corps est gris/bronze/beige sur le dessus et blanc en dessous. Il est très souvent escorté de poissons pilotes (Naucrates ductor) et de rémoras (Remoras sp.). À ne pas confondre avec les requins à pointes blanches de récif (Carcharhinus albimarginatus) ou avec le requin corail (Triaenodon obesus).

Un photographe et un requin longimanelongihdrlongi-verohddsc0515

repartition-longiHabitat

Le requin océanique est épipélagique. On le trouve en pleine mer dans toute la ceinture tropicale. Il ne s’approche que rarement des côtes, pour fréquenter les tombants et les passes. Cette espèce préfère les températures d’eau supérieure à 20°C et vie entre 0 et 180 mètres de profondeur. La dynamique et la structure de leur population sont mal connues. Il serait solitaire d’après certains biologistes, mais pourrait se déplacer en groupe selon d’autres.

Alimentation

sphere-longiOpportuniste, il se nourrit de tous les poissons océaniques osseux (thons, barracudas, marlins) ou cartilagineux (raies, autres requins), de calmars, de cadavres de baleine, de tortues ou même d’ordures ! Comme le requin tigre (Galeocerdo Cuvier), il fait office de “poubelle des mers”. Maraudeur de haute mer, la rareté de ses proies potentielles le pousse à attaquer sans préavis quand une occasion se présente.

Rencontre avec l’Homme

Le requin océanique fait partie des espèces de requin considérées comme dangereuses pour l’Homme, bien que du fait de son habitat, il soit rarement confronté aux humains en dehors des naufragés et des plongeurs. Bien que peu d’attaques lui soit officiellement attribuées, certains scientifiques considèrent le requin longimane comme étant celui qui a le plus souvent attaqué l’Homme. Mais comme il n’est question que d’attaques hypothétiques sur des naufragés, celles-ci n’entrent pas dans les statistiques.

Comme  tous les grands requins, sa population est très fortement en déclin. Il est souvent pris dans les lignes des palangriers et est victime du shark finning.

<< FICHES REQUINS     /     REQUIN BOULEDOGUE >>

 

Les commentaires sont fermés