Requin marteau halicorne

cadre-marteau

Description

tete_marteaux

Le requin marteau halicorne est un poisson appartenant à la famille des Sphyrnidae. Comme toutes les espèces de cette famille (8 espèces), il est facilement reconnaissable à sa tête très aplatie avec les yeux sur les côtés. Le bord d’attaque du rostre présente une encoche médiane bien marquée, flanquée de deux encoches latérales qui donnent à l’ensemble un profil en « dents-de-scie ». Son corps est gris pâle à brun sur le dessus avec des reflets métalliques et blancs cassés en dessous. La nageoire dorsale est triangulaire. Certaines populations sont sédentaires tandis que d’autres sont migratrices. Les jeunes forment parfois des bancs dépassant la dizaine voir la centaine d’individus. Les adultes vivent de manière solitaire ou en couple.

requin-marteaux-banc-2marteau1hddsc_1815dsc_7520

Habitatrepartition-marteau1

Il est présent dans toutes les mers tropicales, tempérées et chaudes du monde. C’est le requin marteau qui abonde le plus dans les zones côtières, mais aussi pélagiques.

Alimentation

C’est une espèce qui consomme toute sorte de poissons. Il se nourrit aussi bien de céphalopodes que de crustacés mais aussi de raies et de petits requins.

Rencontre avec l’Homme

Plutôt craintif envers les plongeurs, il maintient généralement une zone de sécurité.Il vie avec une section interne d’environ dix mètres en fonction des situations. Un mouvement brusque de la part d’un observateur maladroit ou un simple cri dans son détendeur peut provoquer un détalage général. C’est pourquoi il est primordial de respecter certaines règles lors des phases d’interaction avec l’animal.

Un grand nombre d’espèces de requins sont menacées par la surpêche. L’animal est prisé pour ses ailerons consommés en potage en Asie. Beaucoup d’individus sont rejetés à l’eau après avoir été dépouillés de leurs ailerons. Les ONG réclament des quotas ou un moratoire. Mais il est difficile en mer de lutter contre le braconnage.

<< FICHES REQUINS     /     GRAND REQUIN MARTEAU >>

 

Les commentaires sont fermés