Types d’approche

photo-types-dapprochesTrois types d’approche

Parmi les approches qui ont pu observées, il existe des milliers de comportements différents car ils sont multifactoriels. Il faut prendre en compte l’espèce du requin, la profondeur, l’expérience des plongeurs, les attitudes du requin, etc. Grâce à l’observation sous-marine, il est possible de déceler trois types d’approches bien définies : L’approche craintive, l’approche passive et l’approche inquisitrice.

L’observation de ces trois types d’approche, permet d’affirmer qu’il existe des « systématiques » liées au comportement du requin, à celui du plongeur, à la zone et à l’espace d’évolution de chacun. Mais, répétons-le, l’approche du requin sur le plongeur est déterminée par une équation multifactorielle complexe, ce qui explique qu’il n’existe pas de règle déterminée.

Différents types d'approche schématisésLes systématiques présentes dans les trois grands groupes d’approche incluent : le passage, l’approche latérale, l’approche frontale, l’approche croisée, l’approche « angle mort », l’approche verticale, la patrouille, le face à face et la ronde inquisitrice. Il en existe probablement des centaines d’autres, mais ce sont les plus communément observées par les plongeurs chez la trentaine d’espèces que les plongeurs rencontrent le plus souvent.

Les espèce de requins sont tellement différentes et il existe une telle diversité d’attitudes, de comportements et de modes de vie que nous pouvons bous contenter de dire « j’ai vu un requin ». Mais il y a mieux. Si nous mettons toutes les chances de notre côté, nous pourrons auvoir un jour la joie de pouvoir dire « j’ai plongé AVEC un requin ».

photo-zone-et-espace-devolution2Les attitudes

Comme nous l’avons vu plus haut, il est impossible d’établir des règles immuables concernant les habitants du milieu aquatique. Il existe pourtant dans le règne animal sous-marin des comportements primitifs liés à une longue évolution entraînant les animaux à réagir selon les situations de manières différentes. Ils sont programmés de façon innée pour intervenir selon qu’il s’agit des phases de prédation, de reproduction, de migration et face à l’inconnu. La rencontre du requin et de l’homme constitue la phase « face à l’inconnu ». Elle représente moins de 1% des diverses rencontres qu’il fera dans toute sa vie de poisson.

ATTITUDE CRAINTIVE

Le requin dans cette situation appartient plus généralement à des prédateurs de sous ordre. Il n’a pas le statut de dominant dans son biotope. Il est donc de nature farouche et lors de situations inconnues, il se contentera d’observer. S’il rentre dans l’une des autres phases face à un prédateur ou à un plongeur, il préférera quitter la zone et laisser le champ libre à l’autre espèce. Il ne se laissera pas approcher et optera pour la fuite plutôt que pour la confrontation. Ces poissons sont extrêmement sensibles au stress.

craintif-1craintif-2craintif-3

ATTITUDE IGNORANTE

Les requins hautains qui nous ignorent définissent au préalable leurs axes d’approche. Ils ont, dès le départ de l’interaction, toutes les informations nécessaires à leur progression. Ils ne considèrent pas l’inconnu comme un danger. Ils appartiennent le plus souvent aux maillons supérieurs de leur chaîne alimentaire. Ils passeront au niveau des plongeurs en négligeant les différents espaces d’évolution.

ignorant-1ignorant-2ignorant-3

ATTITUDE TIMIDE

Les requins timides peuvent à la fois appartenir à des prédateurs de sous-ordre et à des prédateurs se situant au sommet de leur chaîne alimentaire. L’attitude des  requins timides se traduit par  un requin observateur qui ne brise pas sa section interne, donc sa zone sociale. Il nage le plus souvent sous les plongeurs ou à leur niveau en maintenant une distance de sécurité sans se mettre directement en danger face à l’inconnu. Ces requins sont sensibles au stress.

timide-1timide-2timide-3

ATTITUDE CURIEUSE

Il s’agit des requins qui réalisent immédiatement que l’inconnu n’est pas une menace. Ils se montrent tout de suite curieux et il n’y a pas de phase d’approche craintive ou timide. Il s’agit le plus souvent de requins au statut dominant dans leurs biotopes. Ce sont assurément les phases d’interaction les plus émouvantes. L’animal vient jusqu’au contact avec le plongeur. La durée de ces rencontres est variable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERArequins-nathlasselin-avril2015-51requins-nathlasselin-avril2015-26

ATTITUDE DOMINANTE

Les dominants sont des requins appartenant aux niveaux supérieurs de leur chaîne alimentaire. En tant que prédateurs, l’interaction sera régie par des règles fixes. Elle sera donc moins flexible qu’avec d’autres espèces. Les requins « potentiellement dangereux » peuvent adopter ce comportement. Ils évoluent dans toutes les zones d’évolution, souvent au niveau du plongeur, voire même au-dessus de lui. Le plongeur ne doit en aucun cas réagir comme une proie pour ne pas être confondu avec elle par le requin.

dominant-1dominant-2dominant-3

Certains requins peuvent, en fonction des interactions, adopter plusieurs attitudes au cours de la même rencontre. Ils peuvent aussi être dominants un jour, et craintifs le lendemain !

<< ÉTUDE DU COMPORTEMENT     /     RENCONTRE AVEC L’HOMME >>

Les commentaires sont fermés